Si vous regardez Venise d’en haut, vous comprendrez immédiatement que la beauté de ses anciens palais, églises, ruelles et ponts ne représente qu’une petite partie de la splendeur de la lagune de Venise, où un vaste archipel d’îles s’élève entre canaux et bancs de sable. Sans aucun doute les îles les plus connues et les plus visitées sont Torcello, Burano, Murano et les îles voisines de La Giudecca, San Michele et du Lido de Venise, mais il y a également des îles moins fréquentées, telles que San Lazzaro degli Armeni, Sant’Erasmo, le Vignole et San Francesco del Deserto, qui racontent l’histoire et les traditions de ces lieux, et enfin des îles plus petites, autrefois abandonnées et maintenant semi-récupérées, comme la Certosa et Poveglia.

isole della laguna di venezia
isoledellalaguna nomi

Combien d’îles y a-t-il à Venise?

La conformazione di Venezia è molto particolare. La città, infatti, è stata edificata su 118 isolette collegate da 435 ponti che attraversano 176 canali. Nei dintorni della città, sorgono invece 62 isole. Tra le isole maggiori si ricorda il Lido di Venezia, la Giudecca, Murano, Burano, Torcello, Sant’Erasmo, le Vignole e la Certosa. Tra le isole minori situate nella Laguna Nord, meritano sicuramente una visita l’isola di San Michele e di San Francesco del Deserto, e le isole di San Lazzaro degli Armeni e di Poveglia, situate invece nella Laguna Sud.

Lido de Venise

Le Lido de Venise, une île mince de 12 km de long, située entre la mer Adriatique et la lagune de Venise, est bordé par les ports de Malamocco et de San Niccolò. L’île était habitée depuis l’Antiquité et est connue aujourd’hui pour la beauté de ses plages, l’ambiance rétro et pour le Festival du Film, qui s’y tient depuis 1932. Le Lido de Venise est accessible en 20 minutes en bateau depuis de la Place Saint-Marc et de Cavallino-Treporti (embarcadère de Punta Sabbioni). Ne manquez pas une promenade sur les Murazzi, les barrages en pierre typiques d’Istrie pour défendre l’île de l’érosion marine, et une visite au village pittoresque de Malamocco.

Torcello

Torcello est l’une des plus anciennes îles de la lagune de Venise située à environ 40 minutes en bateau du Camping Ca’Savio. Important centre commercial des temps anciens, l’île est aujourd’hui quasiment inhabitée, mais conserve son charme sauvage et chargé d’histoire. Aimé par les artistes et les écrivains pour le calme qui l’entoure, Torcello est l’endroit idéal pour une journée loin du tourisme de masse, pour déguster les plats typiques de la cuisine vénitienne dans les prestigieux restaurants de l’île ou pour admirer son ancien patrimoine artistique.

lido di venezia excelsior
torcello

Murano: la patrie du verre

Connue dans le monde entier pour sa production raffinée de verre, Murano est l’une des îles les plus connues de la lagune de Venise et est à seulement 10 minutes en bateau du centre historique de Venise et à 40 minutes de l’embarcadère de Treporti, facilement accessible depuis le Camping Ca’Savio. La forme de l’île ressemble à une Venise miniature et se compose de 9 petites îles reliées par des ponts, traversés au milieu par le Grand Canal. Murano offre beaucoup à voir, surtout pour les amants d’art et d’artisanat: le Musée du Verre, la Basilique de Santa Maria et San Donato, le Palazzo Da Mula, l’Église de San Pietro Martire et de nombreux fours, à visiter absolument pour admirer et mieux comprendre l’ancienne technique de travail du verre qui s’y déroule depuis 1295, lorsque la Sérénissime décida d’y transférer tous les fours de Venise.

Burano: maisons colorées et dentelle

Si Murano est connue pour sa verrerie, Burano est plutôt connue pour la production de fines dentelles et pour les maisons colorées qui la distinguent de toutes les autres îles de la lagune. Un lieu hors du temps, où les traditions et la simplicité d’un peuple de pêcheurs se montrent dans tous les coins de l’île. Si vous séjournez au Camping Ca’Savio, une visite à Burano s’impose. En quelques minutes en bateau depuis le camping, vous pourrez rejoindre l’île, admirer les différentes attractions qu’elle offre, comme le Musée de la Dentelle, l’Église de San Martino, le Clocher Penché, la Casa di Bepi et le Ponte dell’Amore, et déguster les gâteaux et les plats typiques de la cuisine vénitienne dans ses restaurants renommés.

How to get to Murano
Burano

Île de la Giudecca

L’île de la Giudecca est l’île la plus proche du centre historique de Venise, à laquelle elle est reliée par le canal du même nom. Autrefois appelée « Spinalonga » en raison de sa forme allongée rappelant les arêtes d’un poisson, la Giudecca a longtemps été habitée par des familles bourgeoises et nobles qui y avaient construit leurs luxueux palais.

L’origine du nom « Giudecca » semble encore controversée aujourd’hui: selon certains, il se réfère à l’ancienne communauté juive qui résidait autrefois sur l’île, d’autres soutiennent qu’il dérive du terme dialectal « zudegà » (« jugé ») et fait référence à une sentence prononcée à l’époque médiévale au cours de laquelle des fermes étaient accordées aux familles pour les indemniser des dommages subis lors de l’exil auquel elles avaient été injustement condamnées.

Si vous êtes sur l’île de la Giudecca, ne manquez pas l’occasion de visiter deux splendides chefs-d’œuvre d’Andrea Palladio: la Chiesa delle Zitelle, qui renvoie son nom à son ancienne fonction d’accueil de jeunes filles démunies qui pouvaient y apprendre les métiers traditionnels des femmes, et la Basilique del Redentore, construit en action de grâces pour la fin de la terrible peste qui a frappé Venise en 1576.

D’autres lieux qui méritent une visite sont le Molino Stucky, un bâtiment de style XIXème siècle, aujourd’hui utilisé comme centre de conférence et hôtel, d’où vous pourrez profiter d’une vue imprenable sur la ville, et la Casa dei Tre Oci, un néo-gothique bâtiment qui abrite d’importants événements culturels liés à l’art du XXème siècle.

L’île, bien que très proche de Venise, n’est pas reliée à la ville par un pont: depuis la Place Saint-Marc, vous pouvez rejoindre la Giudecca en 15-20 minutes environ à bord d’un vaporetto ACTV (ligne 2 ou 4.1).

 

venezia giudecca
palazzo_tre_oci_venezia

San Lazzaro degli Armeni

San Lazzaro degli Armeni est une petite île de 7000 m2 située près de la côte ouest du Lido de Venise. L’île, étant à une certaine distance du centre historique de Venise, était dans la position idéale pour accueillir une colonie de lépreux et ici même la République Sérénissime depuis le XIIème siècle a concentré les malades de la lèpre, dont San Lazzaro est le protecteur. En 1717, l’île a été donnée aux pères arméniens de la communauté Mechitarist, qui en 1789 y ont ouvert une importante imprimerie, active jusqu’à ces dernières années, ainsi que la construction d’une riche bibliothèque avec plus de 170.000 volumes, manuscrits anciens et manuscrits rares. L’île abrite également un prestigieux musée qui rassemble une partie des trésors de la Congrégation arménienne, acquis ou reçus en cadeau au cours des siècles.

Sant’Erasmo: le grand « jardin » de la lagune

Située près des îles de Murano et de Burano, l’île de Sant’Erasmo est la deuxième en taille après Venise. Plat et large, Sant’Erasmo est aussi appelé « le potager de Venise » car il approvisionne la ville, et au-delà, en fruits et légumes, dont l’artichaut violet, célébré chaque année par une fête au mois de Mai. L’île est une véritable oasis de tranquillité, parfaite pour une balade à vélo parmi les potagers et les vignes, pour une baignade dans la mer sur la plage sauvage de « Bacan » ou pour découvrir les beautés historiques et culturelles de Sant’Erasmo telles que la Tour de Maximilien et l’Église de Cristo Re. Sant’Erasmo est facilement accessible depuis Venise et Murano, et se trouve à seulement 30 minutes du Camping Ca’Savio.

San_Lazzaro_degli_Armeni
agricoltura_s_erasmo

Île de la Certosa

L’île de la Certosa, ou simplement « La Certosa », s’élève au nord-est de Venise et est séparée de l’île Vignole par un canal de 20 mètres de large. Le nom de l’île dérive des Pères Chartreux, qui y ont vécu pendant des siècles jusqu’au XIXème siècle, lorsqu’ils ont été expulsés de l’île suite aux mesures napoléoniennes. L’île a été dépouillée de toutes ses œuvres d’art et est devenue un avant-poste militaire jusqu’au milieu du siècle dernier, date à laquelle elle a été abandonnée. Aujourd’hui, après un long projet de récupération, toujours en cours, la Certosa est devenue un parc urbain qui valorise le remarquable patrimoine environnemental de l’île. Ici, en effet, se trouvent des forêts de peupliers blancs, de frênes, de troènes, d’aubépines, de mûriers et d’autres plantes typiques, réparties sur toute la surface de l’île (22 ha). Le seul bâtiment historique qui reste sur l’île est le Casello delle Polveri, un bâtiment du XVIIème siècle qui abritait des munitions militaires et aujourd’hui des événements et des conférences. La Certosa abrite également un quai de plus de 300 places, une école de voile, un chantier naval, un hôtel, un restaurant et un bar. En environ 20 minutes de navigation, vous pourrez rejoindre l’île depuis le centre de Venise à bord d’un vaporetto ACTV (ligne 4.1).

Île Vignole

Le Vignole est une île de 69 ha, située au nord-est de Venise, entre Sant’Erasmo et la Certosa. L’île se trouve à environ 25 minutes de Venise (Fondamente Nove) et est accessible via le vaporetto ACTV (ligne 13). D’une végétation luxuriante, le Vignole était autrefois appelée « l’île aux sept vignes« . En effet, les fruits et légumes du marché du Rialto provenaient souvent des jardins de l’île, transportés chaque jour sur de grandes barques à rames. Aujourd’hui le Vignole est un village d’environ 40 habitants très apprécié des Vénitiens pour une halte dans l’une de ses restaurants typiques. La présence militaire sur l’île est également importante: en plus d’un long bâtiment autrefois utilisé comme poudrière, la Vignole est reliée par un pont à l’île de S. Andrea, où se trouve un fort construit à des fins défensives au XVIème siècle. L’église du VIIème siècle dédiée à Sant’Eurosia, flanquée d’un petit clocher, mérite également une visite.

certosa
Vignole

San Francesco del Deserto

Située entre Burano et Sant’Erasmo, l’île de San Francesco del Deserto est peut-être la plus évocatrice de la lagune nord et facilement reconnaissable au vert des cyprès denses. L’île abrite un couvent de franciscains, fondé à l’origine par saint François lui-même, et a toujours été administrée par l’Ordre franciscain, à l’exception du début du XIXème siècle, lorsque les troupes napoléoniennes l’ont transformée en entrepôt et en poudrière. San Francesco del Deserto est une véritable oasis de paix et de méditation: il n’y a pas de bars ni de restaurants, et la possibilité d’hébergement est réservée à ceux qui s’y rendent pour des exercices spirituels. Cependant, il est possible d’admirer l’île guidé par les frères, qui organisent une visite quotidienne du couvent, des deux cloîtres et des jardins. San Francesco del Deserto est relié à l’île de Burano par transport privé.

Île San Michele

L’île de San Michele est située à mi-chemin entre Venise et Murano, et est presque entièrement occupée par le cimetière monumental de la ville construit ici en 1826, suite à l’édit de Saint-Cloud qui n’autorisait plus l’inhumation des défunts dans les cimetières et à l’intérieur des églises des villes. Le cimetière de l’île, qui attire de nombreux touristes, abrite les restes de nombreuses personnalités illustres, dont les écrivains Carlo et Gasparo Gozzi, les dramaturges Riccardo Selvatico et Giacinto Gallina, les peintres Virgilio Guidi, Emilio Vedova et Mario De Luigi, les compositeurs Ermanno Wolf Ferrari et Igor Stravinskij, Luigi Nono, les poètes Josif A. Brodskij et Ezra L. Pound, le psychiatre Franco Basaglia, le scientifique Christian Doppler, le chorégraphe Sergej Diaghilew. L’île de San Michele est à seulement 10 minutes en bateau de Venise (Fondamente Nove) et peut être atteinte à bord d’un vaporetto ACTV (ligne 4.1 ou 4.2).

venezia-isola-di-san-francesco
San Michele

Poveglia, l’île « maudite »

En face de l’île du Lido de Venise se trouve une petite île de 7 ha considérée comme l’un des endroits les plus hantés au monde: l’île de Poveglia. Beaucoup l’appellent “l’île maudite” en raison des présences étranges et hostiles qui l’habitent, mais ce sont certainement des légendes liées à l’histoire de l’île qui, au cours des siècles passés, a d’abord été utilisée comme hôpital pour les pestiférés, puis, à partir du début de ‘900 jusqu’aux années 1960, comme un hôpital psychiatrique. Aujourd’hui, Poveglia est complètement inhabitée et est l’un des endroits préférés des Vénitiens pour le barbecue du dimanche. L’île ne peut être atteinte que par des bateaux privés et on peut s’accoster où que possible car ici il n’y a pas de jetée.

Le Camping Ca’Savio, situé sur la côte de Cavallino-Treporti, se trouve en position privilégiée pour passer d’agréables vacances à la mer et découvrir les merveilleuses îles de la lagune de Venise, facilement accessibles depuis le camping via les vaporetti ACTV, qui relient tous l’année les ports voisines de Punta Sabbioni et Treporti avec les îles. Découvrez tous les logements du Camping Ca’Savio et réservez dès maintenant vos vacances à quelques minutes des îles de la Lagune de Venise!